La biotech Elyris Pharma, fondée sur une découverte  de rupture dans le domaine de l’auto-immunité, s’appuie sur les complémentarités scientifiques et technologiques des co-fondateurs, experts dans les domaines proposés, sur un réseau de cliniciens concernés par les maladies inflammatoires.  

ELYRIS Pharma est un bel exemple de l’association entre la recherche française, des structures de financements publiques et des investisseurs privés internationaux.   

Benoit Schneider

Benoit Schneider est directeur de l’équipe de recherche Inserm “Cellules Souches, Signalisation et Prions” à l’Université de Paris. Il est ancien élève de l’Ecole Normale Supérieure de Cachan (1993-1997), agrégé de biochimie. Après une thèse réalisée à l’Institut Pasteur (Paris) sur l’activation enzymatique des nucléotides anti-rétroviraux, thèse distinguée par le prix Dina-Surdin, il rejoint en 2001 le laboratoire d’Odile Kellermann au CNRS pour effectuer un stage post-doctoral sur la thématique prion.

Il est recruté en 2003 comme chargé de recherche du CNRS, devient professeur chargé de cours à l’Ecole Polytechnique en 2008 et est promu directeur de recherche du CNRS en 2014. Les travaux qu’il dirige actuellement ont pour objectif d’identifier les acteurs et voies de signalisation conduisant à la mort neuronale dans les maladies neurodégénératives telles que les maladies à prions et la maladie d’Alzheimer, travaux soutenus par plusieurs programmes ANR et Europe qu’il coordonne. Benoit Schneider a publié plus de 65 publications dont certaines sont parues dans des revues prestigieuses telles que Nature Medicine, Nature Communications, PNAS et Science.

Partenaires

Pour nous joindre

info@elyris.fr

+33 6 50 85 74 30